N° 1 : Communiquez avec force sur l’implication de la direction

Boss

L’erreur :

L’une des règles essentielles pour créer une vraie dynamique Qualité et/ou Sécurité, vous le savez, est que la Direction, c’est à dire le DG, le CEO (le big boss quoi !) soutienne la démarche, s’implique. 
Or, très souvent, les entreprises se contentent d’une lettre écrite par le dirigeant et affichée un peu partout dans l’entreprise. Bien entendu, c’est un bon début. Mais c’est loin d’être suffisant. Surtout à l’heure du numérique, de l’image, de la communication ! Une lettre c’est « froid » et lire un pavé de texte n’est pas excitant.

Solutions :

S’il y a une volonté du dirigeant de voir les salariés s’impliquer dans la démarche, il faut que cette volonté soit forte, démonstrative !
- La forme compte ! Une affiche, une interview, un emailing événementiel… tous les moyens sont bons pour attirer l’attention des salariés et leur démontrer que le dirigeant souhaite vraiment les voir s’impliquer. 
- Le fond aussi ! Il faut éviter les propos « bateau » genre « La Qualité est essentielle à la réussite de l’entreprise ». Le salarié vous dira qu’on lui a dit la même chose de la sécurité, de la productivité, de l’environnement et de tous les autres sujets dont il est le destinataire.

N° 2 : Utilisez le langage des salariés

langage

L’erreur :

Les hommes et femmes de la qualité et de la sécurité ont leur propre langage. Un langage technique, réglementaire… plutôt rébarbatif quoi ! L’erreur est de croire que tout le monde le comprend.

Solutions :

Les termes propres à la qualité et la sécurité doivent être utilisés uniquement entre les membres de l’équipe. Pour les autres, il faut traduire les objectifs et les messages en termes clairs, positifs et mobilisateurs. 
Évitez également les expressions trop de fois utilisées et vidées de leur sens comme « Tous unis pour la Qualité », « Ensemble pour satisfaire le client », etc. Au pire, le salarié s’en moquera, au mieux il ne portera aucune attention à votre message.

N° 3 : jouez la carte de la communication participative

salarié

L’erreur :

Pour les salariés, la qualité et la sécurité sont avant tout « le problème de la direction ». Ils n’en comprennent pas forcément les enjeux et n’en perçoivent que les contraintes.

Solutions :

Il faut donc donner aux salariés la capacité de comprendre pourquoi et comment ils sont personnellement concernés en les impliquant dans la réflexion et dans l’action. Groupes de travail, débats, outils de communication engageants, formations participatives… s’ils sont écoutés, s’ils participent à l’élaboration des outils et sont actifs durant les formations, ils se sentiront valorisés, concernés donc… impliqués !

N° 4 : Donnez une image positive de votre sujet !

ampoule

L’erreur :

La Qualité et la sécurité ont souvent une image plutôt négative (oui, reconnaissons-le !) : des procédures, des contraintes, des chiffres, un langage technique… Et ce n’est pas en communiquant à travers des notes internes (illisibles), des compte rendus affichés sur les panneaux d’information (que peu de personnes liront), des articles trop longs et trop techniques dans le journal interne (idem), des formations traditionnelles (où beaucoup s’ennuieront) que l’on se donnera une chance de mobiliser les salariés.

Solutions :

Pensez « Out of the box » ! 
Il faut utiliser de nouveaux outils, créer la surprise, faire passer les messages de manière originale, faire réfléchir, créer des formations participatives. 
Les salariés seront plus à l’écoute, participeront, seront plus motivés… et l’image de la qualité et de la sécurité en sortira grandie ! Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, questionnez-nous, c’est notre métier.

5/ Communiquez sur le long terme

panneaux

L’erreur :

Souvent la communication Qualité et HSE se résume à une ou deux actions lancées à un moment précis, souvent quand ça va mal.
Les directeurs de la Qualité et HSE pensent ainsi « avoir communiqué ». Mais il faut comprendre que les salariés sont destinataires d’un grand nombre d’informations. Et qu’ils évaluent l’importance du sujet également en fonction de sa récurrence. Pour eux, une action de communication, même si elle est originale, n’est pas importante si elle est ponctuelle. 
Au mieux, ils l’apprécieront sur le moment puis… passeront à autre chose.
Au pire, ils n’en tiendront pas compte, pensant qu’il s’agit « de la dernière lubie de la Direction ».

Solutions :

Il est important d’inscrire l’action dans le temps, de montrer que la démarche sera suivie, analysée sur le moyen et long terme. 
Donc, pour communiquer efficacement, il faudra multiplier les messages pertinents, utiliser des supports différents, créer une logique d’information et d’implication progressive.

6/ Créez un plan de communication dédié à votre démarche

qualite

L’erreur :

Ce n’est pas parce qu’une campagne de communication est « belle » ou « amusante » ou « créative » qu’elle sera efficace.

Solutions :

La communication Q & HSE a pour objectif de modifier les comportements, d’accompagner le changement, de créer une dynamique.
Elle doit donc être mise en œuvre en fonction d’une logique d’action progressive. 
L’agence de communication doit engager avec vous une réflexion sur les enjeux, la culture de l’entreprise, les messages importants. La créativité viendra seulement après mettre en mots et en images vos messages dans une perspective d’efficacité. Et ça, seule une agence de communication spécialisée Q&HSE saura vous le proposer.
C’est le cas d’A Capella, spécialisée depuis plus de 15 ans en communication et formation Q&HSE. Et c’est pour cette compétence que de nombreuses entreprises nous ont déjà fait confiance. Alors, interrogez-nous ! Nous vous présenterons notre méthodologie et des solutions efficaces.
Par tel : 04.72.10.95.20
Par email : t.cohen@qualite.fr